I #ChooseToChallenge…

Je décide de relever le défi !

Quand j’ai découvert que le thème de la Journée de la femme cette année était : “ Je décide de relever le défi” , je ne pouvais dissimuler ma satisfaction et, soyons honnête, j’espèrais également que tout le monde éprouverait le même sentiment d’urgence.

C’était comme si nous étions tous appelés à choisir un “camp” et à passer à l’action. Après tout, ne pas choisir c’est choisir, et souvent choisir pour la prochaine génération. Comme l’explique Michelle Obama: “Nous pouvons tous être des modèles car nous sommes tous dans la ligne de mire de quelqu’un”.

Quand on sait qu’il y a 57 millions d’enfants non scolarisés dans le monde (dont plus de la moitié sont des filles), que moins de 30% des femmes possèdent un suivi post-natal dans les pays les plus pauvres (versus 90% dans les pays les plus riches) et que les femmes représentent 80% des personnes déplacées dans le monde…, la vraie question est : “ par où commencer ? “.

Définis d’abord quel impact tu veux avoir !

Je ne parle pas de “raison d’être” ici. C’est bien plus simple que cela, je parle d’une cause qui vous tient à coeur. Je parle de la passion, du feu intèrieur qui vous fait vibrer et qui vous rendrait fière. Pour faire une différence, il suffit de s’armer de détermination et de patience. Voici quelques pistes pour commencer:

• D’abord déterminez ce qui est le plus important pour vous puis écrivez le, cela vous permettra de mieux visualiser votre passion. Cela peut être une personne ou une chose : l’environnement, votre famille, votre ville, les animaux…

• Maintenant, imaginez un monde parfait (plus difficile à faire qu’à dire, on est d’accord). A quoi ressemblerait cette chose (cause). Ex: si vous êtes passionnée par l’environnment, peut être souhaiteriez-vous que les océans soient moins pollués ?

• Enfin, écrivez ce que vous souhaitez faire pour améliorer la situation actuelle de cette chose ou de cette personne. Ecrivez vos idées dans le désordre pour l’instant, laissez libre cours à votre imagination. Ex: si vous êtes passionnée par l’environnement, vous pourriez par exemple souhaiter acheter seulement des produits rechargeables, rejoindre une association locale qui nettoie les océans, ou encore être une ambassadrice Greenpeace pour votre ville.

Rappelez-vous qu’aucune action n’est trop petite. Pour contribuer au bien-être de quelqu’un ou de quelque chose (une cause par exemple), il suffit de commencer aujourd’hui, de commencer maintenant et de ne jamais douter de sa capacité à changer le cours de l’Histoire. La bonne nouvelle c’est que, si vous faites partie du réseau Like Minded Female, vous le savez déjà !

A ton tour !

Maintenant que vous avez défini la cause que vous souhaitez défendre, ilest temps de passer à la seconde étape.

D’abord, définissons nos paramètres d’actions “limites”. La première chose à décider est le temps et l’argent (ça peut être gratuit) que vous voulez consacrer à cette cause ( Ex: une heure par personne, un weekend par mois)… Rappellez-vous que, bien souvent, le temps à une valeur bien importante que l’argent car cela exige de donner de sa personne et de faire appel à des compétences précieuses. Rendez fun le temps dédié à cette bonne action. Ex: utilisez un calepin fleuri, une bande-son dansante…

La seconde étape est de passer du “si seulement je pouvais” ou bien “est-ce qu’une personne comme moi peut vraiment changer les choses ? ” à “Je peux faire la différence. Pourquoi pas moi ? ” Malheureusement, beaucoup d’entre nous ont entendu des commentaires dénigrants qui nous ont blessés et laissé penser que nous n’étions pas capables de déplacer des montagnes.

Quand j’y repense, il me semble que, depuis mes treize ans, je suis passionnée par l’activisme féminin (l’égalité entre hommes et femmes). Pourtant, quand pour la première fois j’ai eu la possibilité de mentorer d’autres femmes, je me suis presque défilée par peur de ne pas être à la hauteur. Mais après avoir hésité pendant plusieurs jours, je me souviens de m’être dit que je le devais à la jeune femme que j’étais quand je suis sortie d’Ecole de Commerce.

Enfin, il y aura des moments, où il vous sera difficile de trouver du temps ou de la motivation pour défendre la cause que vous avez choisie. Rappelez-vous, dans ces moments-là, du bonheur que vous apportez aux gens. Ex: si vous avez choisi d’oeuvrer pour le bien de l’environnement et de participer au nettoyage des océans, c’est grâce à vous que des enfants se baignent dans des eaux plus propres en réduisant les risques de maladie.

Décider de challenger nous rappelle que le changement est nécessaire au niveau sociétal et personnel, plus precisément au plan pyschologique. Pour pouvoir changer les choses autour de nous, il nous faut d’abord réaliser que nous devons travailler sur nous-mêmes pour ensuite contribuer au meilleur du monde.

A présent, challengeons les !

Si vous souhaitez challenger l’opinion des gens au sujet d’une cause qui vous tient à coeur, préparez-vous à une conversation difficile car, en fait, tout le monde ne se passionne pas pour l’environnement ou la condition de la femme…

Voici quelques astuces que j’ai apprises au fil de temps. Avant de commencer une conversation, ayez en tête un objectif, puis le but que vous souhaitez atteindre et enfin visualisez les obstacles potentiels.

Nous avons tous le droit à nos opinions, mais la décision d’agir appartient à chacun. Si aujourd’hui vous ne parvenez pas à convertir votre interlocuteur à votre cause, pensez aux heures que vous avez passées à vous informer sur ce sujet avant de devenir une activiste, rappelez-vous qu’il fut un temps où vous aussi aviez peut-être des préjugés. Armez-vous de patience, répondez aux questions et écoutez les arguments de vos interlocuteurs. Certaines personnes ont besoin de plus de temps pour digérer des informations et pour se faire une opinion… patience et longueur de temps font plus que force ni que rage.

Et comme d’habitude je vais vous quitter sur la citation d’une femme qui avait compris que la vie n’est pas un sprint mais un marathon: “Battez-vous pour les choses qui vous sont chères, mais faites en sorte que les gens autour de vous vous emboîtent le pas.” Ruth Bader Ginsburg.

This blog contribution was made by Gaelle Couberes.

Gaelle Couberes.

Gaelle is originally from France though a Londoner at heart, who believes in the power of sisterhood; championing both diversity & inclusion and mental health. Gaelle works in the beauty industry as a senior innovation manager, taking pride in being a content creator and a mentor.

In 2020, Gaelle became a mentor for the LMF mentoring programme and in 2021 is crafting content for the blog.

Stay tuned for her regular blogs in English and French.

How can you keep in touch?

Email — Hello@lmfnetwork.com |Linkedin |Instagram | Slack

What is LMFnetwork?

The LMFnetwork is a global social enterprise (not for profit) focused on empowering, enabling & educating womxn and marginalised groups into tech, entrepreneurship & digital. We specialise in designing and delivering accessible programmes and supporting a global community. We’ve gone from a brunch club to a social good brand based on what the community wanted. We are a real community run by real people.

Bridging the skills gap and changing the narrative of inclusion! Global social enterprise and not for profit. 30K + Following; Community, Mentoring + Workshops!

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store